La SCPI attire principalement les épargnants qui souhaitent bloquer leurs épargnes et bénéficier d’un meilleur rendement. Le dispositif Pinel offre aux investisseurs l’occasion de profiter d’une baisse d’impôt et de diversifier leurs patrimoines. Investir et souscrire dans la SCPI Pinel présentent donc plusieurs avantages. Mais pour quelles raisons opter pour ce placement ? Quid des différentes conditions d’investissement dans ce cas ?

Comment fonctionne la SCPI Pinel ?

La SCPI Pinel encourage les Français à construire des biens neufs dans les zones prévues par la loi. Mais avant d’investir dans un tel placement et devenir associé par la suite, il faut acheter une part d’entreprise possédant un parc immobilier. Ici, les investisseurs ont le choix entre les biens immobiliers, les bureaux, les habitations ou encore les maisons neuves de bonne qualité et à usage commercial. Pour aller plus loin, une société spécialisée prend en charge la gestion de l’immobilier locatif, et s’occupe de tout ce qui touche à la réalisation des travaux nécessaires à la mise en location des biens, la recherche de locataires ainsi que la redistribution des loyers perçus aux souscripteurs. En d’autres termes, ces derniers n’auront plus à se soucier de la problématique liée aux charges et à la fiscalité.

SCPI Pinel : un moyen efficace de défiscalisation

Les épargnants qui souhaitent investir sans contrainte de budget ont trouvé dans la SCPI Pinel la réponse à leurs problèmes. Effectivement, la SCPI Pinel permet aux investisseurs de profiter d’un bien immobilier — sans les problèmes de gestion — et de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant atteindre les 21 % du montant de l’investissement pour une location de 12 ans. Les avantages fiscaux sont alors accordés dans la limite d’un plan de 300 00 euros. D’une manière générale, la loi Pinel a une durée de vie de 16 ans. Les épargnants doivent alors initier des travaux de rénovation les 3 premières années qui suivent l’acquisition du bien, et le mettre en location pendant 12 ans par la suite. Les loyers perçus, eux, seront redistribués. Il faut souligner ici que les taux de réduction sont de 2 % les 9 premières années, contre 1 % les 3 dernières. Les investisseurs peuvent par ailleurs commencer à investir à partir de 1 500 euros et sont poussés à couvrir les zones géographiques à forte migration.

Les conditions d’investissement de la SCPI Pinel

Pour que les investisseurs puissent profiter des avantages apportés par la SCPI Pinel, certains paramètres sont à prendre en compte. Concernant la qualité du bien, il est important que celui-ci bénéficie du label écologique BBC 2015 ou RT 202. En outre, le bâtiment doit être neuf, rénové ou en cours de construction par le promoteur ou l’investisseur. Ce n’est pas tout, car tous les travaux doivent être achevés dans les 30 mois qui suivent la Déclaration d’Ouverture de Chantier pour que le bien soit proposé à la location dans les 12 mois de son achat. La location, elle, doit se faire sur une période de 6, 9 ou 12 ans. Autres critères à connaître : le bien doit être non meublé et respecter le plafond des loyers éligibles par la loi Pinel. Enfin, il doit se situer dans la zone A, A bis ou B1 du nouveau zonage territorial (ou « zonage Pinel ») définissant les zones de marché immobilier « tendu ».