Avant de penser à investir dans un projet immobilier, il est important d’étudier les avantages qu’il apporte. À cet effet, les SCPI fiscales sont très intéressantes, car sa souscription est simple et peu onéreuse. Mais quel est vraiment l’intérêt de souscrire à une SCPI fiscale ?

Qu’est-ce qu’une SCPI fiscale ?

Une SCPI fiscale est une société civile de placement immobilier consistant non pas à acheter des biens immobiliers, mais plutôt des parts d’une société qui possèdent plusieurs immeubles. Elle aide également les foyers à bénéficier d’une réduction des charges fiscales. La SCPI fiscale permet donc aux investisseurs de percevoir des revenus locatifs. Ce n’est pas tout, car en plus de jouir d’avantages fiscaux, ils ont également droit à une réduction d’impôts.Il existe plusieurs types de SCPI selon les budgets et les profils de chacun. La SCPI Pinel, par exemple, permet d’obtenir un taux de réduction d’impôt de 18 à 21 % pour une durée de location de 9 à 12 ans. L’investissement sera ainsi plafonné à 300 000 euros par an. La SCPI Malraux, pour sa part, accorde une réduction fiscale dans le cadre de la loi Malraux. Celle-ci s’adresse à ceux qui souhaitent diminuer leurs impôts de 18 % en une seule fois, mais pendant un long moment.La SCPI Déficit foncier, enfin, vise à réduire le montant des revenus fonciers des investisseurs et influence positivement le revenu global.

Comment fonctionnent les SCPI fiscales ?

Les SCPI fiscales investissent dans des biens à vocation de défiscalisation. Elles ont une durée limitée de 2 ans en général afin de tirer profit des défiscalisations des biens immobiliers. La défiscalisation s’étale alors entre 9 à 12 ans pour une SCPI Pinel, celles-ci se focalisant sur les immobiliers résidentiels neufs. Les parts sont donc bloquées par la SCPI Pinel pour que la réduction soit effectuée. Les personnes qui souhaitent préserver le patrimoine architectural des villes françaises, quant à elles, peuvent choisir la SCPI Malraux avec une défiscalisation comprise entre un et deux ans. Bien entendu, les frais de travaux dépendent de l’ampleur du patrimoine. Celui-ci sera par la suite à louer pendant une période minimale de 9 ans. Pour la restructuration lourde d’immeubles, il est recommandé de choisir la SCPI Déficit foncier. Le principe est que quand un déficit se présente, la somme des travaux sera déduite de la différence entre les charges et les revenus générés.

Gestion déléguée à des professionnels de l’immobilier

L’intérêt de souscrire à des SCPI fiscales réside dans le fait que les investisseurs n’ont pas à se soucier des travaux à réaliser. En effet, une société de gestion prend tout en charge, que ce soit pour trouver des locataires, pour gérer les travaux, ou pour payer les charges fiscales.Les rénovations, elles, doivent être supervisées par des professionnels, en l’occurrence des architectes de bâtiment. Les associés, eux, percevront le loyer net de frais et de gestion locative. Pour ce qui est de la SCPI déficit foncier, celle-ci se concentre sur les plus gros travaux dans le but de générer une moins-value sur l’exploitation.